Lemroudj_Setif_Algeria

Lemroudj_Setif_Algeria

Sadaka et Thassebahth

Il y a deux types de Sadaka. La première c'est l'offrande destinée essentiellement aux pauvres. La seconde c'est une offrande quelque peu spéciale, notamment à Lemroudj, puisqu'elle s'adresse toutes les personnes quelques soit leur situation sociale.

 

La Sadaka est une offrande de coucous avec ou sans viande. Elle est servie dans un grand plat en terre cuite d'argile (tharvouith) ou de bois (Lemterdh : plat en bois avec un pied ou bien akdhih : plat en bois sans pied).

 

Ce plat de couscous est généralement servi avant le coucher du soleil ; il est disposé sur la place publique du quartier où sont invités à manger adultes et jeunes.

 

Cela se fait à des occasions peu précises (à la mémoire d'un proche décédé, à l'occasion d'une fête religieuse, etc). Cette tradition subsiste encore.

 

Thassabaht c'est une autre forme de sadaka pratiquée à Lemroudj.

 

 

Thassabahth est offerte par les familles qui ont enregistré des nouveaux nés durant la période ayant précédé la fête de Laid améziane (fête religieuse clôturant le mois sacré du ramadan – jeûne).

 


Thassabahth

 

 

 

 

  Le plat de couscous, garni de viande et d'œufs durs, est servi sur la place de la mosquée, juste après la prière de laid. Les jeunes et les vieux se bousculent alors pour goûter à ce magnifique couscous. Ce jour là, le nombre de plats servis dépend de celui des naissances enregistrées et des moyens des familles concernées.

 


Thassabahth à l'occasion de laid améziane 2009

Auteur : Rachid Sebbah


 

 

 



06/10/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi